TEST: 2297

Valencia, l’une des meilleures villes du monde pour le télétravail

Par Paul Pierroux-Taranto | Publié le 21/12/2021 à 18:30 | Mis à jour le 22/12/2021 à 15:16
Photo : Andrew Neel, Unslpash
ordinateur portable ouvert télétravail Valencia

Dans un précédent article, nous avions fait part du classement de la plateforme locative Sharedd qui désignait Valence comme la meilleure destination pour les nomades digitaux. C’est maintenant au tour d’Holidu, un moteur de recherche pour les locations de vacances, d’inscrire Valence dans sa liste des 100 meilleures villes du monde (numéro 28) pour le télétravail.
 

Les nomades digitaux : un phénomène en plein essor 

Il est loin le temps où l’on voyait dans les nomades digitaux des geeks reclus chez eux et dialoguant en Python avec le reste du monde ou encore des milléniaux sirotant leur mojito sur un hamac entre deux posts Instagram.

Ces dernières années, et plus récemment avec la pandémie, le télétravail s’est imposé comme un nouveau modèle qui révolutionne nos modes de vie. C’est un fait : de plus en plus de personnes viennent grossir les rangs des nomades digitaux, c’est-à-dire des salariés (“remote workers”) ou travailleurs indépendants qui exercent leur activité où bon leur semble, sans bureau fixe, avec un ordinateur, une tablette ou un smartphone pour seuls outils de travail, et le monde à portée de main.

Contrairement aux idées reçues, ces nomades digitaux regroupent désormais une multitude de profils : entrepreneurs freelance, salariés de multinationales ou de start-ups. 

 

Le classement Holidu

Bangkok (1), New Delhi (2), et Lisbonne (3), sont en tête du classement des 100 meilleures villes du monde pour le télétravail selon Holidu. Six villes espagnoles figurent également en bonne position dans la liste : Barcelone (4), Madrid (12), Valence (28), Malaga (47), Séville (51) et Palma de Majorque (98). 

Pour réaliser le sondage, le site Holidu a pris en compte différents critères, comme le coût moyen des locations, le climat, la nourriture, les espaces de coworking, la connexion internet, mais aussi l’instagrammabilité (déterminer si les lieux sont bien partagés sur ce réseau social), le prix des boissons après le travail, ou encore la moyenne d’heures d'ensoleillement par jour.

Ce qui compte à travers ce classement, plus qu’un numéro, c’est que Valence s’impose une fois encore comme une destination à la mode pour le nomadisme numérique. Une position qui est du reste confirmée par d’autres listes, où l’on voit la ville apparaître régulièrement parmi les lieux de télétravail les plus attractifs du monde. Une tendance qui est à surveiller de très près, car elle reflète bien un état d’esprit post-pandémie et une volonté politique de faire de Valence la capitale méditerranéenne de la jeunesse et le point de convergence des talents en Espagne. 

 

Sur le même sujet
Paul Pierroux-Taranto

Paul Pierroux-Taranto

Directeur de l'édition lepetitjournal.com Valence. Ce jeune Français, Valencien de coeur et d'origine, a travaillé dans le domaine de l'écriture et de la communication à Paris.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En faisant un don à notre journal, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale