TEST: inter

D'Unilever à Chanel, qui est Leena Nair, la plus jeune CEO de la maison de mode ? premium

Par Damien Bouhours | Publié le 28/12/2021 à 17:45 | Mis à jour le 29/12/2021 à 12:04
Photo : Leena Nair, nouvelle CEO de Chanel
Leena Nair, nouvelle CEO de Chanel

Fin janvier 2022, Leena Nair deviendra la première femme et la plus jeune CEO de la marque de luxe française Chanel. Mais qui est cette Britannique, d’origine indienne, qui a brillé à la direction des ressources humaines d’Unilever ?

 

Leena Nair mais n’en finit pas de crever le fameux plafond de verre qui limite tellement de talents internationaux. A 52 ans, cette femme d’affaires britannique d’origine indienne, a été nommée à la direction générale de la maison de mode française Chanel et prendra ses fonctions dès la fin du mois de janvier et ce depuis Londres.

 

Leena Nair succède à Alain Wertheimer, copropriétaire et président de la société privée Chanel. Le petit-fils du cofondateur de Chanel, Pierre Wertheimer, restera président exécutif mondial de la maison de couture.

 

 

 

Des ressources humaines d’Unilever à la direction de Chanel

Rien ne prédisposait cependant à la première femme à ce poste de rejoindre le monde du luxe. Née à Kolhapur, dans le Maharashtra, Leena a étudié l’électronique et les télécommunications au Walchand College of Engineering à Sangli. Elle a ensuite obtenu un MBA en ressources humaines à Jamshedpur et rejoint Unilever en tant que stagiaire en gestion en 1992. Elle n’a cessé de gravir les échelons au sein du géant de l’agro-alimentaire, pour lequel elle devient en 2016 « la première femme, première Asiatique, plus jeune CHRO de l'histoire d'Unilever et membre de l'Unilever Leadership Executive (ULE), qui est responsable de la performance commerciale et financière d’Unilever ».

 

« Leena a été une pionnière tout au long de sa carrière chez Unilever, mais pas plus que dans son rôle de CHRO, où elle a été une force motrice pour notre programme d'équité, de diversité et d'inclusion, pour la transformation de notre développement du leadership et pour notre préparation à l'avenir du travail », a déclaré le PDG d'Unilever, Alan Jope, lors de l’annonce de son départ.

 

Allumer l'étincelle humaine pour construire une meilleure entreprise et un meilleur monde

 

Leena Nair prône l’inclusivité et l’humain

C’est certainement dans ce souci d’inclusivité que Leena Nair a été nommée chez Chanel. A ce titre, elle est seulement la deuxième femme d’origine indienne à atteindre un poste de dirigeante d’une entreprise mondiale. La première étant Indra Nooyi, ancienne directrice de Pepsico, et non sans hasard, mentor de Leena. Celle qui figurait déjà en 2021 dans le classement Fortune des femmes les plus puissantes du monde met l’humain au centre de ses préoccupations. « Mon objectif est d'allumer l'étincelle humaine pour construire une meilleure entreprise et un meilleur monde », peut-on ainsi lire sur son profil Linkedin.

 

 

Leena Nair pour accompagner le renouveau de Chanel

Créé en 1954, Chanel a subi les méfaits de la pandémie. Son chiffre d’affaires a dégringolé de 18% en 2020, pour un résultat de 8,3 milliards d’euros. La maison de mode tricolore a pourtant investi plus d’un milliard d’euros la même année en regardant vers l’avenir notamment dans ses boutiques, les métiers d’art, le numérique ou encore ses engagements climat. La nomination de Leena Nair semble aller dans ce sens d’un renouveau pour le groupe qui au-delà du luxe, produit également des accessoires, du parfum ou encore des cosmétiques.

 

Pour que Chanel ne faiblisse pas face à la concurrence, Leena Nair sera certainement prête à écouter les employés et les consommateurs de la marque au double C. Comme elle l’expliquait, le meilleur conseil qu’elle ait reçu dans toute sa carrière était de « considérer les commentaires et les réactions comme un cadeau ». « Acceptez-les. N'ayez pas peur. Ne les voyez pas comme des critiques. Prenez-les tous et dites-vous simplement « comment puis-je m'améliorer ? » », insiste la plus jeune dirigeante de Chanel.

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction internationale !

En faisant un don à notre journal, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Dans la même rubrique
À lire sur votre édition internationale